Carrières et métiers

Hydrogéologue

Hydrogéologue

Écoles d'enseignement

  • Université Laval
  • Institut national de la recherche scientifique
  • Polytechnique de Montréal
  • Université du Québec à Chicoutimi
  • Université du Québec à Montréal (UQÀM)

Formations associées

  • Baccalauréat en géologie
  • Baccalauréat en génie géologique
  • Maîtrise en hydrogéologie
  • Maîtrise en science de la terre avec spécialité en hydrogéologie

Employeurs / Milieux de travail potentiels

  • Consultation environnementale: sols et eaux souterraines contaminés;
  • Consultation environnementale: eaux usées (résidentiel, commercial, industriel);
  • Modélisation d'aquifère: eau potable, drainage, bassin versant, etc.;
  • Expertise hydrique: barrage, zones inondables;
  • Milieux aquatiques, humides et riverains;
  • Secteur public (municipal et gouvernemental).

Description du travail

Définition:

  • L'hydrogéologie (de hydro-, eau et géologie, étude de la terre), également nommée hydrologie souterraine et plus rarement géohydrologie, est la science qui étudie l'eau souterraine. Son domaine d'étude repose essentiellement sur deux branches des sciences de la terre, la géologie et l'hydrologie, mais aussi sur de nombreuses autres branches par exemple la géostatistique, l'hydrochimie, la physique, la chimie, la biologie, la géochimie, l'hydrochimie, la géophysique, l'hydrodynamique, l'hydraulique souterraine, l'analyse numérique ainsi que des techniques de modélisation. À ce titre, l'hydrogéologie est une science interdisciplinaire.

 

L'hydrogéologue possède le loisir d'orienter sa carrière vers divers embranchements de la science de l'eau. Que ce soit à un niveau consultatif, municipal ou gouvernemental, l'hydrogéologue possède la spécialisation requise à la modélisation et l'interprétation de données hydrogéologiques.

Les travaux de terrain consistent à l'implantation et l'échantillonnage de puits d'observation, la prise de données hydriques d'eau de surface et/ou souterraine, la réalisation d'essai de perméabilité ou de tests de percolation.

Combiné à la géostatistique, l'hydrochimie, la physique, la chimie, la biologie, la géochimie, l'hydrochimie, la géophysique, l'hydrodynamique, l'hydraulique souterraine, l'analyse numérique ainsi qu'aux techniques de modélisation, l'hydrogéologue pourra œuvrer dans les domaines suivants :

  • Sols et eaux souterraines contaminés: Chargé de projet et/ou modélisateur. Prise de données de terrain, modélisation hydrogéologique des panaches de migration des contaminants, détermination des processus de réhabilitation, gestion de l'équipe de terrain.
  • Eaux usées: Chargé de projet. Analyse des données de terrain, définition des propriétés hydrogéologiques du sol, détermination des méthodes de traitement (système épurateur) appropriées au type de sol, aux données hydrogéologiques et en fonction de la réglementation environnementale en vigueur au Québec. Implication au niveau résidentiel, commercial, industriel, institutionnel et/ou municipal.
  • Modélisation d'aquifère: Modélisateur et/ou chargé de projet. Définition des conditions hydrogéologiques au niveau local et régional afin de déterminer l'impact du pompage des eaux souterraines ou de surface, ou du drainage, sur la propriété à l'étude, les propriétés voisines et la nappe phréatique à l'échelle régionale.
  • Expertise hydrique: Expert-conseil. Consultant pour le compte de particuliers, des instances municipales ou gouvernementales afin de définir les effets de l'activité humaine sur les milieux aquatiques, hydriques et/ou humides.
  • Milieux aquatiques, hydriques et/ou humides: Chargé de projet: Définition et protection des milieux aquatiques, hydriques et/ou humides pour le compte de particuliers, de promoteurs immobiliers, d'entrepreneurs, des instances municipales et/ou gouvernementales.

Conditions de travail moyennes

Selon l'Enquête sur la rémunération et les avantages sociaux en 2008publié par l'Ordre des Géologues du Québec (OGQ) et l'Association of Professional Geoscientists of Ontario (APGO), la rémunération moyenne des géologues dans le domaine de l'eau souterraine est de 76 000 $.

Tarif horaire moyen des honoraires : 115,00 $

Tarif journalier moyen des honoraires : 960,00 $

 

Classification :

  • Hydrogéologue junior : 54 000 $
  • Hydrogéologue de projet : 57 000 $
  • Superviseur et/ou spécialiste : 70 000 $
  • Cadre et/ou spécialiste senior : 82 000 $
  • Cadre supérieur et/ou spécialiste expert : 97 000

Perspective d'avenir

La science de l'eau est vouée à un essor fulgurant dans les prochaines années. La réhabilitation in-situ de terrains est en vogue et implique nécessairement la modélisation des contaminants à l'endroit de la nappe phréatique. Le domaine des eaux usées est aussi un domaine qui se réglemente de plus en plus et l'implication d'un hydrogéologue est fortement suggérée lors de l'implantation d'éléments épurateurs des eaux usées. Même constat lors de l'implantation d'un puits d'eau potable à débit important (commercial, industriel et/ou municipal). Plusieurs fournisseurs d'équipements de traitement de l'eau sont à la recherche d'hydrogéologue afin de superviser la recherche et le développement (R&D) dans ce domaine.

Qualités recherchées

  • Grand intérêt pour les sciences naturelles (géologie, hydrologie, géochimie, biologie, etc);
  • Bon esprit d'équipe et de coopération;
  • Capacité et facilité avec l'univers de l'informatique et des logiciels;
  • Intérêt pour la recherche et le développement;
  • Rigueur et bon sens de l'observation, de l'analyse et de la perspective;
  • Aime relever les défis.

Motivation des travailleurs dans ce type de métiers ou professions

  • Aspect non routinier (projets multiples et variés);
  • Travail complémentaire (terrain et bureau);
  • Développement outre-mer et déplacements régionaux;
  • Potentiel d'avancement très intéressant;
  • Impact significatif sur l'environnement et le bien-être des gens.