Carrières et métiers

Restauration après sinistre

Technicien en restauration après sinistre

Technicien en restauration après sinistre

Écoles d'enseignement

Il n’y a pas d’école d’enseignement qui offre un programme de formation pour ce type de métier.

Formations associées

Programme d'apprentissage en milieu de travail (PAMT) offert par Emploi-Québec

Employeurs / Milieux de travail potentiels

Entreprises privées de restauration après sinistre

Description du travail

Le métier de technicien en restauration après sinistre se situe à mi-chemin entre celui du travailleur spécialisé en construction et celui du technicien en nettoyage.

La restauration consiste à remettre dans l’état initial un lieu ou un bien meuble plutôt que de le remplacer. Les techniques de restauration varient selon la source et le type de dégât (exemple : dégât d’eau). Le technicien en restauration après sinistre applique le plus souvent la technique et le protocole prescrits par l’entreprise selon des normes reconnues.

Le technicien en restauration après sinistre intervient en situation d’urgence ou planifiée, lors de sinistres causés par l’eau, le feu, les différents types de contamination (fongique, bactérienne, etc.) et dans divers autres types de sinistres.

Son travail inclut la manutention, l’emballage et le chargement du matériel et des biens ainsi que la conduite des véhicules, en plus des opérations de remise en état des biens en atelier et sur les lieux d’un sinistre. Le technicien en restauration doit avoir une connaissance générale des caractéristiques des dommages causés par l’eau, le feu et les divers types de contamination, être en mesure de tracer l’information de référence nécessaire, choisir et utiliser les produits, procédés, techniques, outils, équipements et instruments de mesure en fonction des dommages et des caractéristiques d’un sinistre. Le technicien manipule fréquemment des appareils spécialisés qui informent sur la teneur de différents éléments non visibles à l’œil nu.

Le technicien doit également être en mesure de produire un compte-rendu détaillé de la situation afin de bien transmettre l’information aux personnes sinistrées ainsi qu’aux différents intervenants impliqués dans l’intervention.

Conditions de travail moyennes

Le salaire d’entrée pour les techniciens en restauration après sinistre se situe aux alentours de 13 $/heure.

Perspective d'avenir

Le métier de technicien en restauration après sinistre est un métier d’avenir dont l’importance ne cesse de croître. Le recours à des professionnels certifiés constitue un point de départ intéressant pour limiter rapidement et efficacement les dégâts lors d’un sinistre.

Qualités recherchées

  • Fiabilité
  • Disponibilité et la ponctualité,
  • Crédibilité,
  • Sens de l’observation,
  • Dextérité manuelle

 

Motivation des travailleurs dans ce type de métiers ou professions

  • Travail manuel
  • Travailler en équipe
  • Métier stimulant et hors du commun
  • Travail non routinier
  • Contribuer à l’amélioration du milieu de vie des citoyens