Retour aux nouvelles

21 Août 2018

Comment promouvoir ses compétences

Comment promouvoir ses compétences

Photo: www.i-hunt.ca

Il y a deux types de compétences qui sont largement reconnues pour appartenir à des catégories distinctes : les “soft skills” et les “hard skills”. Que ce soit dans votre vie professionnelle ou personnelle, pour faire face à une urgence familiale, ou réussir des négociations d’affaires, les compétences que vous possédez jouent un très grand rôle dans votre succès. Et plus encore, tout au long de votre carrière, elles seront prises en considération pour vous évaluer.

Dans son processus d’embauche, un recruteur s’attarde sur les deux types de compétences, car même si elles sont moins faciles à déceler, les “soft skills” sont tout aussi importantes que les “hard skills”. En plus des compétences essentielles qui figurent dans les affichages, les employeurs recherchent de plus en plus des candidats qui possèdent également compétences personnelles particulières. En effet, même s'il est facile pour un employeur de former un nouvel employé à une compétence technique, (comme par exemple utiliser un outil informatique interne), il est beaucoup plus difficile de former un employé pour une “soft skills” (comme la motivation).

Voyons quelle est  la différence entre les “hard skills et les softs skills”: 

 

Les "hard skills" représentent les compétences que vous avez acquises lors d’une formation académique, ou pendant un apprentissage technique. Ce qui distingue les “hard skills” des “soft skills” c’est la preuve que l’on a de détenir ces compétences. On les identifie souvent par les diplômes, certificats, titres, cours, etc.

 Les exemples de “hard skills” comprennent :

  • les diplômes, certificats et attestations
  • la programmation informatique
  • la maîtrise d'une langue étrangère
  • le fonctionnement d’un appareil spécialisé
  • la vitesse de frappe au clavier

Les compétences de type “hard skills” sont des compétences enseignables ou un ensemble d’aptitudes qui peuvent être testées et/ou quantifiées. En règle générale, vous les développerez en classe, à travers des livres ou d'autres matériels de formation, ou même sur le tas comme on le voit parfois pour les langues.

À l’opposée, les “soft skills” sont plus informelles et diffuses. Elles sont acquises par un savoir-faire social démontré par un comportement spécifique. Ces compétences personnelles ne figurent pas sur vos diplômes mais elles apparaissent dans vos comportements.

Les exemples de “soft skills” comprennent :

  • la communication
  • la flexibilité
  • le leadership
  • la motivation
  • la patience
  • la persuasion
  • la résolution de problèmes
  • le travail en équipe

Les “soft skills” sont souvent décrites comme étant des qualités ou parfois même des aptitudes. On ne peut les mesurer, sauf que, les gestes que les gens posent, les comportements qu’ils adoptent, forment leurs “soft skills”.

Pour découvrir comment mettre l’accent sur vos compétences dans votre CV, consultez le site de iHunt.